Logo
ABDELNOUR Yacoub

Né/born : le 15.06.1863 à Beit Jala
Etudes/studies : le 03.06.1875 entre petit séminaire de Beit Jala
Ordination : le 22.09.1888 à la cocathédrale par Mgr Bracco
Nominations & activités :
curé de Birzeit (nommé en 1889),
de Zababdeh (08-09.1906),
de Jifna (11.1915 - 04.1916),
de Beit Sahour (06-09.1918),
de Jifna (10.1919),
chanoine Saint Sépulcre (01.06.1924)
Mort/died : le 08.05.1943 à Beit Jala
Enterré/buried : au cimetière du séminaire de Beit Jala

Enfance et éducation

Ya’qcoub Abdelnour naît le 14 juillet 1926 à Jérusalem dans une famille originaire de Naplouse. Ses parents, Hanna et Naifeh Saleh, sont grecs schismatiques. Il sera ainsi rebaptisé sous condition par le p. Amiel à l’âge de 12 ans dans l’église de Beit Jala.
Avant d’entrer au petit séminaire de Beit Jala en juillet 1938, il débute son éducation chez les Filles de la Charité à Jérusalem. Il poursuit ses études au grand séminaire, prenant la soutane et entrant en philosophie en octobre 1942 puis en théologie en octobre deux années plus tard. Son parcours d’étudiant reprend dans les années 1970, alors qu’il est prêtre à Beit Jala. Il passe en effet des examens à Beyrouth en 1972 et 1973 avant d’y soutenir son mémoire sur le rôle culturel du Patriarcat latin en Palestine.
Concernant son parcours clérical, il reçoit ses deux premiers ordres mineurs le 22 décembre 1945 et les deux suivants le 3 juillet 1947 par Mgr Barlassina avant d’être ordonné sous-diacre le 4 juillet de l’année suivante par Mgr Gélat à Bethléem puis diacre le 10 juillet 1949 par Mgr Testa. Enfin, Ya’qcoub Abdelnour reçoit son ordination sacerdotale à la procathédrale le 10 juillet 1949 par Mgr Vincent Gélat.

Son travail dans les paroisses

Au début de ses années de sacerdoce, il est nommé vicaire à Salt en Jordanie auprès du père George Akasheh. Il débute cette mission le 12 août 1949 et celle-ci ne dure qu’une année puisque le premier septembre 1950, il devient prêtre des paroisses de Jenin, de Burkin et de Muqeibleh en Palestine. En parallèle de cette mission, il dessert Zababdeh pour combler les absences du père Merlo, paroisse dans laquelle il s’installe officiellement en tant que curé le 14 septembre 1951.
A partir de 1954, ses missions se déroulent en Jordanie. En effet, il est d’une part nommé curé de Smakieh en août puis vicaire de la paroisse du Christ-Roi auprès de Mgr Neemeh Simaan à Amman du 13 septembre au 15 octobre 1956. Il effectue par la suite différentes missions dans plusieurs paroisses de Jordanie telles Mahatta à Amman en 1957 (aujourd’hui une paroisse de Amman Hashimi), à Ermemin et Safout de 1959 à 1961.
A partir de 1961, Ya’qcoub Abdelnour retourne en Palestine pour être prêtre de Beit Jala. Il participe notamment à la construction de la nouvelle école des sœurs de Beit Jala. Celle-ci est inaugurée le 29 mai 1966 en la présence du patriarche Beltritti. Il lance également des projets de restauration de l’autel en 1970 mais aussi des toits de l’église en 1989-1990. De plus, en 1992 il participe au projet de restauration du sanctuaire de l’église paroissiale de Beit Jala. Il reste prêtre à Beit Jala toute sa vie, sauf entre 1994 et 1997 où il s’occupe de la paroisse de Beit Sahour.

Voyages

Avant ces chantiers, il voyage hors de Palestine. En effet, il s’envole pour des vacances ? à Rome et en Vénétie en juin 1966, et après un retour à Beit Jala, il se rend à Beyrouth pour ses études. Il revient en octobre 1973 en raison de la guerre et continue sa mission à Beit Jala. Parmi ses voyages, il effectue également un stage culturel à Paris en France avec les pères Raleney ? et Shomali ?. En septembre 1991 il accompagne Mgr Sabbah aux Etats-Unis. Il fait l’un de ses derniers voyages en Allemagne où il y effectue un séjour durant juin et juillet 1992.

Parmi ses activités, il est important de noter qu’il fut vice-président de la commission de catéchisme en 1974 mais aussi président du comité directeur de l’hôpital pédiatrique à Bethléem en 1997. Ya’qcoub Abdelnour assure également un poste de professeur d’islamologie au séminaire de 1981 à 1982.

Ya’qcoub Abdelnour, après une vie au service de l’Eglise, décède le 21 novembre 2005 à Beit Jala. Il avait alors 81 ans.